· 

La puissance de centrage des mandalas

Des mandalas tibétains aux mandalas créatifs

La notoriété des mandalas s'est répandue ces dernières années et les livres de coloriage pour adulte se trouve partout dans les magasins. Réaliser avec ses mains des choses souvent toutes simples, telles que cuisiner, tricoter, rénover des objets, dessiner, utilise une partie du cerveau peu sollicitée dans  la plupart de nos métiers actuels. Ces  activités permettent de se déconnecter des multiples pensées qui souvent nous submergent. L'esprit se "vide" et se rééquilibre en se concentrant différemment. Mais le mandala a avant tout une portée inconsciente et spirituelle. Créer des mandalas aide à mieux s'ancrer dans le moment présent et agit en profondeur, jusqu'à soigner notre âme.

En sanskrit, la langue ancienne sacrée indienne, le terme mandala signifie cercle et, par extension, sphère, environnement, communauté. Dans le bouddhisme, le mandala est un support de méditation. Celui-ci est le plus souvent représenté en deux dimensions mais on trouve également des mandalas réalisés en trois dimensions. Ce sont des œuvres d'art d'une grande complexité. Le méditant se projette dans le mandala avec lequel il se fond dans l'énergie fondamentale. Disposées en plusieurs quartiers, les déités expriment la compassion, la douceur, d'autres l'intelligence, le discernement, d'autres encore l'énergie, la force de vaincre tous les aspects négatifs du subconscient. Mais "notre mandala", c'est aussi l'ensemble des rayonnements de nos consciences sensorielles et mentales. Pour Carl Young, psychanalyste disciple de Freud, Il aide à extérioriser toutes ses tendances , à les révéler, à les manier, à les équilibrer et à les faire vivre ensemble. Pour lui l'individuation est ce processus de liberté et de découverte de tous les aspects de sa personnalité. En cela, il se rapproche des chemins de sagesse des traditions spirituelles. Jung avait une vision mystique de la vie et se différencia ainsi nettement de l'approche de Freud.

Matrice cosmique II, acrylique sur toile, M. Rayth
Matrice cosmique II, acrylique sur toile, M. Rayth

Moins géométriques et structurés que les mandalas de sable bouddhistes, le mandala créatif proposé par Mustapha Rayth est aussi un voyage spirituel vers soi.  Il le décrit dans son livre Le mandala créatif  : "Le mandala est un outil multidimensionnel d'expression picturale dont l'approche fragmentaire rend difficile la vulgarisation de sa réalité totalisante et créatrice." Sa démarche autour du mandala créatif se présente sous la forme d'un voyage symboliquement initiatique au cœur de la Matrice cosmique, source originelle du moi créateur. C'est une sorte de pèlerinage à travers les cinq règnes qui jalonnent notre évolution spatio-temporelle au sein de cette matrice : minéral (lâcher-prise), végétal (ancrage), animal (énergie), humain(conscience) et divin (adéquation).  Dans le mandala créatif, toute l'attention est requise à l'endroit de la créativité, source intarissable de connectivité établie entre les forces agissantes de transformation que sont la réalité, le chaos et le mystère de la création. Cette connexion se manifeste concrètement par des formes et des couleurs, c'est à dire des symboles. ce sont précisément les symboles qui établissent le lien avec le moi créateur. Le langage universel des symboles transcende la réalité de l'être humain, limitée souvent au langage des mots.

Les rangolis

Les rangolis sont motifs d'inspiration géométrique tracé à même le sol, avec de la poudre de riz et des poudres de couleur. Ils sont traditionnellement dessinés pour la fête des lumières, Diwali. Dans les villages partout en Inde, les femmes font ces dessins sur les seuils, dans la cour des maisons ou sur le sol des temples. Elles tracent d'abord en pointillé le contour des motifs géométriques à l'aide d'une poudre blanche, habituellement de calcaire ou de riz, avant de le remplir d'une série de lignes. En plus d'ajouter une touche d'art et de beauté au foyer ou au temple, les rangoli protègent la famille ou le lieu sacré. Les dessins sont transmis de mère en fille, certains sont très anciens et remontent à des centaines d'années. Des formes florales ou animales s'ajoutent parfois aux peintures, mais le pouvoir des rangoli tient à sa géométrie complexe. Il existe également différents styles de dessins qui varient d'une région à l'autre du pays. Les rangolis (image 1) ont beaucoup d'autres noms suivant les régions d'Inde : alpona (image 2), mandana (image 3), thapa, kolam, aripan, muggu (image 4), chowkpurna.

le sri yantra

Un Yantra est un support graphique de méditation issu de la tradition hindoue, puis emprunté par le bouddhisme, (on parle alors de mandala), et le taoïsme. Dans le jaïnisme, le terme de yantra est utilisé pour parler d'un diagramme mystique.

Dans l'hindouisme, un yantra symbolise une vérité, une qualité du monde : l'amour universel, la vérité suprême, ... 

Les formes qui le composent, triangles, carrés, cercles véhiculent des contenus conscients de par leur signification connue, mais ils interpellent aussi des structures psychiques inconscientes. Ces compositions de signes géométriques proportionnés et centrés ne sont pas sans rappeler les mandalas.

Ainsi, dans la symbolique mystique traditionnelle indienne, le sens de ces figures géométriques est le suivant :

  • Le point, Bindu, énergie, centre où a lieu la création ;
  • Le triangle équilatéral pointe vers le bas, Shakti Kona, aspect féminin, l'eau ;
  • Le triangle équilatéral pointe vers le haut, Shiva Kona, aspect masculin, le feu ;
  • Le cercle, Chakra, l'air ;
  • Le carré, Bhupura, la terre ;
  • La fleur de lotus, Padma, la pureté.

Un yantra est toujours circonscrit dans une structure globalement carrée.

 

Le Sri Yantra est sans doute le plus connu et le plus complexe des yantra. C'est un diagramme de méditation constitué de neuf triangles imbriqués autour d'un point central, le bindu. Les quatre triangles qui pointent en haut représentent Shiva et les cinq triangles qui pointent en bas représentent Shakti. C'est un couple d'opposés (similaire au concept taoïste du yin-yang) unis dans le bindu. 

Les neuf triangles sont entrelacés et forment 43 petits triangles dans un réseau symbolique du cosmos tout entier ou une matrice symbolique de la création. Ensemble, ils expriment la non-dualité. Quand on va vers l'extérieur, on voit que les triangles sont entourés par une fleur de lotus de huit pétales, puis une autre de seize pétales, et un carré symbolisant la Terre et ressemblant à un temple carré avec quatre portes (une à chaque côté). En tant que support de méditation il doit conduire le pratiquant à un sentiment aigu de détachement vis-à-vis de toutes les contingences et du voile de la mâyâ (illusion métaphysique).

Si vous souhaitez apprendre à dessiner un sri yantra, de nombreux tutoriels existent. Vous pouvez aussi télécharger les explications en pdf.


Créer son propre mandala

Mandala géométrique

Pour créer votre propre mandala, il faudra tout d'abord vous munir d'un crayon de papier, d'une règle, d'un compas et d'une gomme. Il vous faudra également soit un rapporteur, soit de bons souvenirs de géométrie ! A vous de décider du nombre de divisions dans votre cercle. Tracer ensuite plusieurs cercles concentriques d'épaisseurs variables. Il ne vous reste plus qu'à les remplir. Tout est possible ! Vous pouvez créer une rosace à l'intérieur, des construction géométrique, des dessins. Pour vous aider à trouver l'inspiration, il existe de nombreux exemples qui vous explique comment, sans aucune connaissances de dessin, créer de fabuleux motifs. Votre moteur de recherche préféré vous y aidera avec les mots clefs "mandala patterns" ou "zentangle". Vous pouvez également consulter mon tableau sur pinterest. Vous pouvez ensuite le mettre en couleur avec la technique de votre choix : feutres, crayons, peinture...

Mandala créatif

Le mandala créatif repose plus sur une notion de connexion à soi et de lâcher prise que sur une notion de respect de la géométrie. Tout est possible, à partir d'une structure simple composée d'un point, d'un carré et d'un cercle dont la symboliqye est décrite par M. Rayth.

Le point a toujours représenté la manifestation du tout dans sa pleine puissance créatrice. Il renvoie à l'expression totalisante et simplifiée de l'existence, c'est l'unité primordiale, l'origine du cosmos, le point de départ et d'arrivée, la vie et la mort, le point zéro en tant que repère-passage entre l'inconnu et le connu. Il est l'expression du Tout et de Rien, dans la forme et le fond. C'est la porte d'accès au mystère de la vie

Le cercle, circonférence du point, renvoie à la matrice, à la sécurité maternelle et protectrice. Il délimite l'étendue de mon espace personnel, il représente mon propre monde, mon univers intérieur, fondamentalement réservé, personnalisé. Le cercle possède par définition des vertus enveloppantes et sécurisante. Il génère dans l'inconscient des émotions qui remontent à la vie intra-utérine.

Si le point me symbolise moi, en tant qu'individu, relié au mystère de la création, le cercle représente ma vie créative en mouvement. A un niveau plus spirituelle on peut dire que que le point symbolise la Source et le contenu du cercle, sa création.

Le carré représente une fenêtre qui ouvre sur mon centre et le protège pas la rigueur et la fermeté de sa délimitation rectiligne. Il apporte une stabilité au mandala et renvoie souvent au cadre de vie, aux règles extérieures et intérieures, à la loi, voir aux murs sécurisants mais enfermants d'une cellule de prison. Enfin le carré procède du principe masculin et fait appel à l'ordre, l'autorité et la sécurité

Le mandala créatif est accessible à tous, sans connaissances particulières. Vous aurez besoin de tubes de peintures (l'acrylique est facile d'utilisation et se nettoie à l'eau), pinceaux mais aussi, et pourquoi pas, vos doigts pour un ressenti de la matière, des matériaux de votre choix en collage... Il n'y a que vous qui vous imposiez de limites !

 

Il ne vous reste plus qu'à attraper une feuille et un crayon et à vous lancer ! Bonne création à tous.


VOUS AIMEREZ AUSSI


 

ÉCRIT PAR :

AURIGAE - Claire Le Baron

 

Formatrice, conférencière et auteur, j'ai changé de carrière en 2015 pour devenir thérapeute énergétique à plein temps.  A l'origine ingénieur de recherche spécialisée dans la modélisation des ondes et le vibratoire, je fais à présent des ponts entre les sciences et ma compréhension de l'énergétique.

Me découvrir          Les formations          Les séances individuelles

Écrire commentaire

Commentaires: 0

SIRET 81790022800013

Claire Le Baron

06 21 55 95 70

aurigae.energetique@gmail.com


14 rue Gambetta 72270 Malicorne sur Sarthe

©2020 - Aurigae - Claire Le Baron - Tous droits réservés